déo naturel

Coucou les amis, aujourd’hui nous allons parler déodorant (anti-transpirant), (je vous avais déjà parlé de ce déodorant  dans cet article http://cueillelejour.fr/2016/06/26/respecter-la-planete-ne-veut-pas-dire-vivre-comme-un-australopitheque/), mais sans plus m’étendre sur le sujet. C’est pourquoi j’ai décidée de vous le présenter, mais cette fois, en bonne et due forme !

 

Ce qui m’a poussé à faire mon propre déodorant anti-transpirant :

Tout d’abord, je n’ai jamais été entièrement satisfaite des déodorants ou anti-transpirants que je trouvais dans le commerce (odeurs trop forte, prix exorbitants, et qui en plus de ça, ne marchaient pas sur moi) ! De plus, régulièrement, après épilation (surtout), ma peau était agressée et irritée par les déodorants (bien que sans alcool)…

Je savais déjà à cette époque que dans les déodorants il y avait tout un tas d’ingrédients pas forcément bon pour la peau et la santé, ou en tout cas controversés, comme : l’aluminium chlorohydrate, paraben, triclosan, phtalates, prophylene glycol… Et encore, quand on voit écrits ces ingrédients au dos de notre déo, la plupart d’entre nous ne savent pas ce que cela veut dire (nous ne sommes pas chimistes, n’est-ce pas ?!).

Bref, même en sachant que ces ingrédients étaient potentiellement dangereux pour ma santé, mais ne connaissant pas réellement les effets qu’ils pouvaient provoquer sur celle-ci, j’ai continué à acheter des déodorants de supermarchés.

Puis un jour je suis tombée sur une émission où ils répertoriaient les ingrédients néfastes que l’on pouvait trouver dans les déodorants et expliquaient leurs effets sur le corps humain.

L’aluminium chlorohydrate : peut entraîner une forme de maladie neurologique, cancer du sein,  troubles moteurs, encéphalopathies, anémies et ostéomalacies (décalcification osseuse).

Paraben : peut perturber l’équilibre hormonal, risque accru de cancers hormono-dépendants. Leur utilisation est aussi corrélée pour les femmes enceintes à des risques plus élevés de malformations à la naissance. Attention, la mention « Sans parabènes » est souvent utilisée comme argument publicitaire, un parabène peut être remplacé par d’autres ingrédients tout aussi néfastes pour la santé !

Triclosan : Utilisé comme antibactérien, il est classé comme un pesticide aux États-Unis (si c’est classé comme pesticide aux USA, il y a vraiment de quoi s’inquiéter ahahah), dans la liste des substances probablement cancérigènes. Il pourrait altérer les fonctions musculaires et favoriser la résistance à certains antibiotiques.

Phtalates : « Ces molécules ont été associées chez l’animal à des lésions du foie et des reins. Prises pendant la grossesse, elles sont toxiques pour le fœtus et le risque de malformation à la naissance est élevé, elles augmentent également le risque de mutation cellulaire. »

Prophylene glycol : Surtout utilisé dans les déodorants anti-traces blanches, cet ingrédient pourrait affecter gravement le système nerveux, le foie et le cœur.

Voilà, vous êtes prévenu. Personnellement, quand j’ai appris ça, j’ai immédiatement arrêté d’en acheter. C’est aussi simple que ça. Pas par peur d’avoir un cancer ou un problème au système nerveux (bien que je m’en passerais) mais tout simplement par raz le bol de voir une société où l’argent et la consommation compte plus que la santé et le bien-être de ces citoyens !

Je vous propose donc ICI une alternative, qui, pour moi, est définitivement adoptée !

Le seul inconvénient (qui n’en n’est plus un quand on décide de changer ses habitudes de consommation), c’est que cette recette demande plusieurs ingrédients que certains d’entre nous n’ont pas forcément dans leur cuisine.

 

LA RECETTE DU DÉODORANT (magique) :

 Ingrédients* :

Huile de coco (qui détruit les mauvaises odeurs et hydrate la peau)

Bicarbonate de soude (qui neutralise les mauvaises odeurs et absorbe la transpiration)

Fécule (qui absorbe également la transpiration)

Et huiles essentielles (odeur à votre convenance), pour moi c’est la rose rose (comme j’en avais plus j’ai mis de la bergamote), vous pouvez tout aussi bien mettre de la lavande, du citron (agrumes)…

(En option) Pour les peaux un peu plus sensibles vous pouvez rajouter du beurre de karité

Dans un saladier : Faire fondre 20g d’huile de coco (pour que ce soit plus simple à travailler), y ajouter 30g de bicarbonate de soude, 20g de Fécule et enfin y incorporer 5 gouttes d’huiles essentielles (cela peut être plus ou moins si vous souhaitez que le mélange sente « fort » ou pas).

Après cela, il suffit de verser le mélange dans un petit pot et de le mettre au réfrigérateur environ 30 min (le temps que ça se solidifie).

 Utilisation :

Prendre une noisette du déodorant sur un doigt et bien faire pénétrer dans la peau. Renouveler l’opération pour l’autre aisselle.

Personnellement, je ne compte pas retourner à mes anciens déodorants car après une phase de « test », je peux affirmer que pour moi et mon type de peau, c’est LE déodorant (anti-transpirant) qu’il me fallait ! Il est naturel, sain pour ma santé, économique et en plus de ça il est efficace !

Le pot dure environ 5 mois et le mélange vous revient maximum à 1e50 ! Alors ? Elle est pas belle la vie ?

déodorant fini 2

* Où trouver les ingrédients :

On peut les trouver tous très facilement dans les « Biocoop » ou les « Biocités ». Sinon vous trouverez la Fécule et le Bicarbonade de Soude en supermarché, en revanche pour l’huile de coco (plus difficile a trouver) il faudra vous déplacez en magasins spécialisés (cité ci-dessus).