Créer mon blog M'identifier

Faire son déodorant100% naturel !

Le 3 juillet 2016, 21:35 dans DIY 0

déo naturel

Coucou les amis, aujourd’hui nous allons parler déodorant (anti-transpirant), (je vous avais déjà parlé de ce déodorant  dans cet article http://cueillelejour.fr/2016/06/26/respecter-la-planete-ne-veut-pas-dire-vivre-comme-un-australopitheque/), mais sans plus m’étendre sur le sujet. C’est pourquoi j’ai décidée de vous le présenter, mais cette fois, en bonne et due forme !

 

Ce qui m’a poussé à faire mon propre déodorant anti-transpirant :

Tout d’abord, je n’ai jamais été entièrement satisfaite des déodorants ou anti-transpirants que je trouvais dans le commerce (odeurs trop forte, prix exorbitants, et qui en plus de ça, ne marchaient pas sur moi) ! De plus, régulièrement, après épilation (surtout), ma peau était agressée et irritée par les déodorants (bien que sans alcool)…

Je savais déjà à cette époque que dans les déodorants il y avait tout un tas d’ingrédients pas forcément bon pour la peau et la santé, ou en tout cas controversés, comme : l’aluminium chlorohydrate, paraben, triclosan, phtalates, prophylene glycol… Et encore, quand on voit écrits ces ingrédients au dos de notre déo, la plupart d’entre nous ne savent pas ce que cela veut dire (nous ne sommes pas chimistes, n’est-ce pas ?!).

Bref, même en sachant que ces ingrédients étaient potentiellement dangereux pour ma santé, mais ne connaissant pas réellement les effets qu’ils pouvaient provoquer sur celle-ci, j’ai continué à acheter des déodorants de supermarchés.

Puis un jour je suis tombée sur une émission où ils répertoriaient les ingrédients néfastes que l’on pouvait trouver dans les déodorants et expliquaient leurs effets sur le corps humain.

L’aluminium chlorohydrate : peut entraîner une forme de maladie neurologique, cancer du sein,  troubles moteurs, encéphalopathies, anémies et ostéomalacies (décalcification osseuse).

Paraben : peut perturber l’équilibre hormonal, risque accru de cancers hormono-dépendants. Leur utilisation est aussi corrélée pour les femmes enceintes à des risques plus élevés de malformations à la naissance. Attention, la mention « Sans parabènes » est souvent utilisée comme argument publicitaire, un parabène peut être remplacé par d’autres ingrédients tout aussi néfastes pour la santé !

Triclosan : Utilisé comme antibactérien, il est classé comme un pesticide aux États-Unis (si c’est classé comme pesticide aux USA, il y a vraiment de quoi s’inquiéter ahahah), dans la liste des substances probablement cancérigènes. Il pourrait altérer les fonctions musculaires et favoriser la résistance à certains antibiotiques.

Phtalates : « Ces molécules ont été associées chez l’animal à des lésions du foie et des reins. Prises pendant la grossesse, elles sont toxiques pour le fœtus et le risque de malformation à la naissance est élevé, elles augmentent également le risque de mutation cellulaire. »

Prophylene glycol : Surtout utilisé dans les déodorants anti-traces blanches, cet ingrédient pourrait affecter gravement le système nerveux, le foie et le cœur.

Voilà, vous êtes prévenu. Personnellement, quand j’ai appris ça, j’ai immédiatement arrêté d’en acheter. C’est aussi simple que ça. Pas par peur d’avoir un cancer ou un problème au système nerveux (bien que je m’en passerais) mais tout simplement par raz le bol de voir une société où l’argent et la consommation compte plus que la santé et le bien-être de ces citoyens !

Je vous propose donc ICI une alternative, qui, pour moi, est définitivement adoptée !

Le seul inconvénient (qui n’en n’est plus un quand on décide de changer ses habitudes de consommation), c’est que cette recette demande plusieurs ingrédients que certains d’entre nous n’ont pas forcément dans leur cuisine.

 

LA RECETTE DU DÉODORANT (magique) :

 Ingrédients* :

Huile de coco (qui détruit les mauvaises odeurs et hydrate la peau)

Bicarbonate de soude (qui neutralise les mauvaises odeurs et absorbe la transpiration)

Fécule (qui absorbe également la transpiration)

Et huiles essentielles (odeur à votre convenance), pour moi c’est la rose rose (comme j’en avais plus j’ai mis de la bergamote), vous pouvez tout aussi bien mettre de la lavande, du citron (agrumes)…

(En option) Pour les peaux un peu plus sensibles vous pouvez rajouter du beurre de karité

Dans un saladier : Faire fondre 20g d’huile de coco (pour que ce soit plus simple à travailler), y ajouter 30g de bicarbonate de soude, 20g de Fécule et enfin y incorporer 5 gouttes d’huiles essentielles (cela peut être plus ou moins si vous souhaitez que le mélange sente « fort » ou pas).

Après cela, il suffit de verser le mélange dans un petit pot et de le mettre au réfrigérateur environ 30 min (le temps que ça se solidifie).

 Utilisation :

Prendre une noisette du déodorant sur un doigt et bien faire pénétrer dans la peau. Renouveler l’opération pour l’autre aisselle.

Personnellement, je ne compte pas retourner à mes anciens déodorants car après une phase de « test », je peux affirmer que pour moi et mon type de peau, c’est LE déodorant (anti-transpirant) qu’il me fallait ! Il est naturel, sain pour ma santé, économique et en plus de ça il est efficace !

Le pot dure environ 5 mois et le mélange vous revient maximum à 1e50 ! Alors ? Elle est pas belle la vie ?

déodorant fini 2

* Où trouver les ingrédients :

On peut les trouver tous très facilement dans les « Biocoop » ou les « Biocités ». Sinon vous trouverez la Fécule et le Bicarbonade de Soude en supermarché, en revanche pour l’huile de coco (plus difficile a trouver) il faudra vous déplacez en magasins spécialisés (cité ci-dessus).

3 CONSEILS POUR APPRENDRE A S'AIMER

Le 9 juin 2016, 22:27 dans Humeurs 0

Coucou les amis, tout d’abord je tiens à m’excuser de ne pas avoir pu publier ce Dimanche mais j’étais clouée au lit ! J’espère que vous ne m’en voulez pas trop ?! Pour la peine je reviens avec un article où je donne quelques conseils pour apprendre à commencer à s’aimer !  Comme d’habitude, je vous informe qu’il n’y a pas qu’une seule vérité et que je ne détiens pas de solution miracle. Ces conseils que je vous donne aujourd’hui sont simplement ceux que j’applique dans ma vie quotidienne, et qui m’aident en effet à m’aimer et à m’accepter telle que je suis.   

 

      1. Faire la paix avec soi-même et son passé

On ne cessera jamais de le répéter mais notre plus grand ennemi c’est nous ! Alors comment pouvons-nous nous aimer si nous ne cessons de batailler contre nous-même ? Tout d’abord il faut prendre conscience du problème, il faut prendre conscience qu’on ne s’aime pas et qu’à cause de ça, notre vie est difficile, qu’elle stagne et que parfois même, elle devient un enfer.

Oui oui, le fait de ne pas s’aimer peut engendrer beaucoup de choses négatives dans notre vie quotidienne : difficultés à trouver un job, difficultés en amour, isolement etc. Bref c’est pas la joie quand on ne s’aime pas !

Pour remédier à ça, il faut dans un premier temps faire la paix avec soi-même et avec son passé !  Ce que j’ai fait pour y parvenir, (cela va peut-être vous paraitre ridicule) c’est de me poster devant mon miroir et de me « regarder en face », droit dans les yeux. Je peux vous assurer que cela fait un drôle d’effet, cela fait remonter beaucoup de choses à la surface. Il faut se laisser envahir par toutes les sensations et émotions qui arrivent à nous, et les accepter.

Toujours en se regardant dans les yeux, il faut verbaliser les choses négatives qui vous pèsent, les choses qui vous culpabilisent depuis longtemps, les choses dont vous avez honte, dont vous n’êtes pas fier. Bref toutes ces choses que vous avez refoulées, cachées loin, très loin dans votre esprit, jusqu’à presque les oublier. Vous allez les faire remonter à la surface, vous allez les crier, les dire, les nommer, les prononcer, les articuler devant votre reflet dans le miroir !

Une fois cela effectué, il est nécessaire de vous pardonner en vous regardant, toujours droit dans les yeux. Par cette action, vous allez faire la paix avec vous-même et votre histoire.

 Enfin, vous allez pouvoir réintégrer ce vécu (pardonné), dans votre conscience.

Pourquoi je pense que c’est important de réhabiliter les choses qui vous pesaient dans le passé ? Tout simplement car ces choses font partie de vous, ce sont également ces choses qui font votre identité, qui font qui vous êtes. Parfois, ce sont mêmes les clefs à vos agissements dans le présent (nous sommes souvent conditionnés par notre passé) ! Voilà pourquoi il est essentiel à mes yeux de les reconnaitre et de faire la paix avec elles.

IMG_1597

2. Prendre confiance en soi

Aaaaaahhhhhhhhhh la confiance en soi, en voilà des jolis mots ! On en parle partout, tout le temps, on en mange a toute les sauces : dans tous les magazines féminins, à la télé, chez le psy…

Et bien pas de chance les amis, car il est encore question de ça ici, après tout si on en parle si souvent, c’est qu’il doit bien y avoir une raison ?! La raison c’est que la confiance en soi est la plus part du temps la clef a beaucoup de maux.

Et pour apprendre à s’aimer ? Et ben on y coupe pas, c’est l’une des clefs !

« Il faut se connaitre pour s’aimer » m’a dit un jour mon professeur de philosophie. Cette phrase a été un déclencheur pour moi. C’est ainsi que j’ai réalisé que sans la confiance en soi, qui permet l’expérimentation (l’expérience) des choses de la vie, je ne pourrais jamais savoir qui je suis réellement et donc m’aimer pour ce que je suis, avec mes qualités, mes défauts, mes forces et mes faiblesses.

Prendre confiance en soi n’est pas une affaire facile… c’est un travail de tous les jours, de longue haleine où les embuches sont nombreuses : remises en questions, personnes jugeant et/ou jaugeant la personne que nous sommes, prises de consciences, choix de vie… Bref si vous n’avez jamais douté de vous au moins une fois dans votre vie, jetez moi la première pierre!

Le tout est d’arriver à ne pas trop douter de soi. Pour cela j’apprends au quotidien à me débarrasser de mes croyances limitantes (les quoi ?!), mais si, vous savez, toutes ces phrases qu’on ne cesse de se répéter au quotidien : « j’y arriverais pas »,  « je suis trop nul/lle », « c’est trop dur pour moi », « désolé/e ça je peux pas le faire », « je ne le mérite pas », « je suis trop ceci / Ou pas assez cela » etc . En clair, ce sont toutes les pensées qui nous empêchent d’accéder à notre plein potentiel dans la vie.

La vrai question que je me pose quand je rencontre une de ces difficultés est : « es-tu sure a 100% de ne pas pouvoir le faire ? », et bien non ! (ce qui prouve que je suis sur la bonne voie) ! Et vous ? Faites le test !

Se débarrasser de ses croyances limitantes est un grand pas vers la confiance en soi ! (je pense faire un article complet sur les croyances limitantes d’ici peu)

Apres il faut réussir à s’accepter tel que l’on est avec ses qualités et ses « défauts »… Là encore le chemin est long. Pour le coup c’est ma sœur de 15 ans qui m’a donné un cours de confiance en soi ! Je l’ai surprise une fois devant sa glace en train de se dire « je m’aime, je m’aime, je m’aime ». Intriguée, je lui ai demandé ce qu’elle faisait, c’est alors qu’elle me répondit le plus naturellement du monde « Bah ça se voit pas ? Je me dis que je m’aime !» et sur ce, elle partit, me laissant un peu perplexe.

Et en fait, elle avait tout à fait raison de faire ça, ce n’est pas du narcissisme, c’est tout simplement prendre confiance en soi en s’acceptant !

J’ai essayé moi-même sa technique devant mon miroir et je peux vous assurer que c’est stupéfiant !

Alors oui je trouve que j’ai un bouton sur le menton, que j’ai les lèvres gercées, les cheveux plats et trop fins, que j’ai une petite poitrine, un œil pas droit et trop de tache de rousseurs… Mais je m’aime, et j’ai intérêt à apprendre à m’aimer car ces caractéristiques physiques, elles, ne sont pas prêtent de partir !

Et j’ai surtout remarqué que quand je m’aime (physiquement), les gens le remarquent, le voient, le ressentent (ça doit être instinctif, animal). Ma démarche est plus sure, je souris…en clair je suis plus avenante et ça se voit !

Quand on a confiance en soi, on agit, on fait et on entreprend plus facilement. La confiance en soi est un moteur !

11667405_10207313991033729_4895419353696394806_n

       3. Arrêter de se comparer et apprendre à se féliciter

Enfin, je pense que pour apprendre à s’aimer, il est grand temps d’arrêter de se comparer aux autres ! J’entends souvent les gens (et moi la première) dire « Oui mais regarde, lui il a ça » « oui mais lui il fait ça » « il a trop de chance »… Autant de phrases qui finissent par m’agacer car en fin de compte, on n’est pas dans la vie de l’autre personne. On ne sait pas ce qu’il a entrepris pour en arriver là où il est, on ne connait pas ses sacrifices, on ne sait pas s’il est heureux… Bref on ne connait pas sa vie et on s’en fiche car on a déjà beaucoup à faire avec la nôtre !

Je pense donc qu’il est grand temps de regarder dans « notre assiette » si je puis dire, et de se dire qu’en fin de compte ce n’est pas si mal. Il est temps qu’on se reconnaisse une certaine valeur ! Nous avons gravi nombre de marches pour en être où nous sommes aujourd’hui, il faut le prendre en compte.  En passant notre temps à se comparer aux autres et à les envier, en fin de compte, on en devient triste et aigri, on finit par ce dire qu’on est nul et BIM c’est à nouveau l’engrenage du désamour de soi !

Pour éviter cette situation, regardez toutes les épreuves de votre vie, toutes les choses que vous avez accomplies et surmontées : le bac, le permis, des entretiens d’embauches, le premier job, un accouchement, un décès, des ruptures amoureuses… La vie quoi ! Vous êtes toujours en vie ? Bien ! Alors par pitié, soyez plus indulgent avec vous-même et (comme je le disais plus haut), reconnaissez-vous de la valeur, car vous comptez pour des gens, car vous êtes surement un modèle pour quelqu’un (votre frère, sœur, enfants, mari, femme…), car vous avez forcément quelque chose à apporter à ce monde !

Félicitez-vous tous les jours des petites choses que vous accomplissez ! Félicitez-vous davantage quand c’est un « échec », car vous aurez eu le mérite d’essayer ! Félicitez-vous tous les jours d’avoir le courage de mettre un pied devant l’autre malgré les épreuves que vous pouvez traverser !

Plus vous vous féliciterez, plus votre regard changera sur vous. Plus votre confiance en vous grandira et plus vous apprendrez à vous aimer ! Si vous vous aimez, vous dégagerez des énergies positives tout autour de vous, qui vous apporteront à leur tour, de belles choses dans votre vie ! C’est aussi simple que ça ;)

IMG_2880

Ps : Je tiens également à vous rappeler que tout est possible à celui qui décide de devenir acteur de sa vie, rien n’est figé, rien n’est bloqué ! Seulement, c’est à nous de décider QUAND dire STOP ! Personne ne peut le faire à notre place, personne ne viendra nous prendre par la main, personne ne viendra nous réveiller ! La claque qui vous réveillera, c’est vous qui la provoquerez ! Le chemin, vous serez seul à le parcourir, alors faites en sorte qu’il se passe pour le mieux !

Et AIMEZ- VOUS, vous êtes tous BEAUX !

Emerveillons nous !

Le 7 juin 2016, 17:09 dans pensées positives 0

Aujourd’hui j’ai envie de vous dire que le monde est beau, qu’il n’y a pas besoin de sous pour être riche dans ce monde. Il suffit juste d’ouvrir les yeux en grand, et de relever la tête de nos écrans ! Nous nous sommes éloignés les uns des autres depuis bien trop longtemps. La société dans laquelle nous évoluons tous les jours nous sépare au lieu de nous unir. Nous sommes devenus des adultes aigris, amers, égocentriques, et moroses… nous nous plaignons sans arrêt de notre vie, du sort qu’elle nous réserve. Nos phrases favorites sont devenues « C’est pas juste », « pourquoi ça m’arrive à moi ??!! » « Il est quelle heure ? » « Il faut que je cours, sinon je vais être en retard »…

Pour la plupart nous faisons un travail que nous n’aimons pas, pour d’autres c’est la vie sentimentale qui est un naufrage ; à chacun son lot de « malchance ». Le fait est qu’en grandissant, une partie de nous s’est égarée en chemin. Cette partie de nous, c’est l’enfant que nous étions ! L’enfant qui lui, était heureux de tout, était curieux de tout, et surtout était INNOCENT !
L’enfant encore innocent a le pouvoir de tout transcender, de tout dépasser. Il n’a aucune limite, il a le pouvoir d’ouvrir grand les yeux au réel et au Bien, c’est quelque chose de pur, c’est ce qui permet l’émerveillement et la contemplation du monde.

Je pense qu’il est temps d’ouvrir à nouveau les yeux, avec le regard que pourrait porter un enfant sur le monde ! Cela ne coûte absolument rien, il suffit d’ouvrir les yeux ! De plus c’est une source de bonheur formidable !
Laissez-vous transporter par un son, une musique, sentez la chaleur agréable du soleil sur votre peau, respirez à plein poumon et appréciez l’air frais parcourir votre corps, c’est dans ces moments-là qu’une sorte d’union à lieu avec le monde. C’est ce que j’appelle « l’instant clef » ; c’est ce moment précis où vous savez pourquoi vous êtes là et ce que vous avez à y faire !

Je sais pertinemment que c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais en ce qui me concerne, c’est un exercice qui me fait le plus grand bien quand j’ai des petits coups de mous ou de stress. Je regarde la nature à travers ma fenêtre et je me dis que quoi qu’il puisse arriver, les arbres, le soleil, le vent étaient là bien avant moi et seront là bien après moi. Cela me permet de dédramatiser et de me rappeler ma place. La nature est pour moi comme un pilier, que je trouve agréable et réconfortant de contempler.

Toute la beauté du monde est là : cachée dans de simples gestes, dans le sourire ridé d’une vieille dame, dans un tableau, dans les arbres, le vent, un son, un rire, une pivoine…
« La beauté sauvera le monde » disait Dostoïevski. Alors ouvrons nos yeux au monde et ÉMERVEILLONS NOUS !

Voir la suite ≫